Écrivaine, philosophe & islamologue
Razika Adnani philosophe et islamologue.  Membre du Conseil d'Orientation de la Fondation de l'Islam de France. Associée au groupe d'analyse JFC Conseil. Présidente Fondatrice des Journées Internationales de Philosophie d'Alger.






Razika Adnani
Communiqué
La fondation de l’Islam de France co-organise avec la Ligue Islamique Mondiale saoudiènne une Conférence Internationale de Paris pour la Paix et la Solidarité qui aura lieu demain 17 septembre 2019.
En tant que membre du Conseil d’Orientation de la Fondation de l’islam de France, je tiens à informer tous ceux qui s’interrogent sur cette conférence, que ni le Conseil d’Orientation de la Fondation ni moi-même n’étions au courant de son organisation. J’en ai pris connaissance seulement le 9 septembre 2019 lorsque j’ai reçu un mail de la part de la Fondation de l’islam de France m’invitant à y assister et à participer au diner qui sera donné à cette occasion.
Évidemment, je m’oppose catégoriquement à toute participation à cette conférence et je refuse que mon nom y soit associé.
Une tribune, dans laquelle je me suis exprimée sur la question, sera publiée prochainement.

Razika Adnani le 16 septembre 2019

Dernier article
17 septembre 2019

Marianne-
RRazika Adnani - L'absurdité du jour : la Ligue islamique mondiale à Paris pour dénoncer le fondamentalisme
À la fin du colloque, une charte de La Mecque a été signée par 1200 participants. Elle a été présentée comme la continuité du traité d'Houdaybiya entre le prophète et les autorités mecquoises. Parmi ses articles, il y en a trois sur lesquels il est nécessaire de s'arrêter. Article 18 précisant que l’ingérence dans les affaires internes des autres pays est inacceptable sauf si c’est dans l’objectif de mener une action légitime : combattre un agresseur, un révolté, celui qui sème le mal ou encore aider ceux qui sont dans le besoin. Les signataires de cette charte au nom de l’islam donnent donc à l’Arabie Saoudite le doit d’intervenir dans leur propre pays si elle considère qu’il est nécessaire de le faire. L’article 25 concerne la femme, il affirme que celle-ci aura tous ses droits selon ce que la charia lui accorde et selon ce qu’elle mérite et qui correspond à sa nature mettant ainsi un trait sur la lutte pour l’égalité femmes-hommes.

Dernière conférence

 
Razika Adnani- Conférence : Islam, réforme et laïcité, 21 octobre 2019

Dernier entretien

15 septembre 2019

Razika Adnani : “Proposer aux musulmans, à partir du même texte coranique, un islam nouveau adapté à leur époque”.
Razika Adnani : “Proposer aux musulmans, à partir du même texte coranique, un islam nouveau adapté à leur époque”.
« La laïcité n’est pas une notion concurrente de l’islam. C’est une notion qui sépare la religion et la politique mettant ainsi fin à son instrumentalisation par la politique. C’est donc une notion qui permettra à l’islam de devenir une religion et de retrouver sa vraie nature, c’est-à-dire une spiritualité. En séparant la religion et la politique, la laïcité permet à toutes les confessions de cohabiter en harmonie. Elle n’est pas concurrente de l’islam, car dans le monde de demain nous vivrons de plus en plus en contact avec l’autre, seule la laïcité permettra à l’islam de continuer d’exister et aux musulmans de le pratiquer sans douleur, sans complexe et sans violence."
Razika Adnani
La necessaire reconciliation, Razika Adnani, UPblisher deuxième édition 2017


« L’homme qui dit : « parce que je suis incapable de résister au diktat de mon désir, je te demande de cacher ton corps pour ne pas te désirer » se conduit comme celui qui dit : « cache ton argent, car si je le vois, il me sera impossible de ne pas te le voler » ou comme celui qui croisant une autre personne dans la rue lui dit « ôte-toi de mon chemin, c’est la seule façon pour moi de ne pas t’agresser ».

Razika Adnani
La nécessaire réconciliation

Capture décran 2019-02-10 à 15.26.45.png
« L’islam que l’être humain connaît et pratique est le produit de la pensée des musulmans lorsqu’elle a pris les textes comme sujet d’étude et de réflexion. Cette part humaine, appartenant à la pensée musulmane, marque la différence entre l’islam révélé et l’islam construit ou, devrait-on dire, les islams construits, car si le premier est un, le second est multiple » Razika Adnani
Razika Adnani, Alain Finkeilkraut et Pascal Bruckner.

9 mars 2019

Le samedi 9 mars, avec  Christine Ockrent dans Affaires étrangères.
Le samedi 9 mars, avec Christine Ockrent dans Affaires étrangères.
 

Revues de presse

17/05/2019

France Culture-Razika Adnani-Le Journal des idées de Jacques Munier
Chronique de Jacques Munier LE JOURNAL DES IDÉES sur FRANCE CULTURE. Des nouvelles d’Algérie
Razika Adnani

Page Facebook de Razika Adnani